10 Conseils pour Prévenir la Cystite

10 Conseils pour Prévenir la Cystite

La cystite est une inflammation de la vessie, le plus souvent de nature infectieuse, extrêmement fréquente chez la femme, notamment en été.

Les symptômes de la cystite peuvent être une envie pressante d’uriner régulièrement (souvent quelques gouttes), des brûlures voire des douleurs urinaires, une pesanteur dans le bas-ventre, des difficultés à vider sa vessie, des urines troubles et malodorantes ou du sang dans les urines. La cystite ne donne généralement pas de fièvre. En cas de fièvre ou de douleur lombaire, il faut consulter un médecin en urgence pour éliminer une infection du rein.

La prédominance féminine de cette infection est liée au fait que l’urèthre est beaucoup plus court chez la femme, ce qui fait que l’entrée de la vessie se situe à proximité immédiate du milieu extérieur génital.

Pour mieux prévenir ces infections, il faut d’abord comprendre comment elles surviennent : il s’agit le plus souvent d’une contamination par des bactéries en provenance du tube digestif (E.Coli +++) qui vont trouver leur chemin vers l’entrée de l’urèthre et remonter vers la vessie. Pour limiter les risques de cystite, voici plusieurs conseils basiques :

  1. Buvez suffisamment. Il est important de s’hydrater régulièrement et en quantité suffisante : 1,5 L à 2 L d’eau de base pour un(e) adulte et davantage en cas de chaleur ou d’exercice physique.
  2. Faire pipi régulièrement. Boire de l’eau c’est bien pour diluer les urines, mais cela ne suffit pas si on ne vidange pas régulièrement sa vessie. Essayez de ne pas vous retenir quand vous avez envie d’uriner et allez faire pipi au moins toutes les 2 à 3 heures.
  3. Quand vous allez aux toilettes, pensez à vous essuyer d’avant en arrière (et non l’inverse). Souvent, il est préférable de passer sous la douche après être allé à la selle car le papier toilette n’est pas forcément suffisant.
  4. Adoptez une bonne hygiène intime. Ni trop, ni trop peu. 1 à 2 toilettes intimes par jour suffisent. Eviter les produits antiseptiques ou les savons susceptibles de déséquilibrer la flore génitale et son pH. Pendant les règles, changez régulièrement les protections externes ou les tampons.
  5. Après un rapport sexuel, il est très important de boire et d’aller faire pipi immédiatement après et dans les heures qui suivent. La douche après les rapports (et avant si les cystites récidivent) pour vous et votre partenaire est conseillée.
  6. Évitez les vêtements trop serrés et les sous-vêtements synthétiques qui favorisent chaleur, macération et donc la prolifération des bactéries. Préférez des vêtements amples, aérés, et des sous-vêtements en coton.
  7. A la plage, ne séchez pas avec votre maillot mouillé ou votre combinaison et pensez à vous changer après le bain ou une session de surf.
  8. Régularisez votre transit. Souvent la cause sous-jacente d’infections urinaires à répétition est une constipation, ou une diarrhée chronique. En adaptant votre régime alimentaire ou en consultant si nécessaire, le traitement des troubles du transit réglera le problème des infections urinaires.
  9. Arrêtez de fumer. Votre vessie n’aime pas le tabac dont une partie des toxines s’élimine par les voies urinaires et peuvent être un facteur d’irritation voire de cancérisation de la vessie.
  10. Si les 9 conseils précédents n’ont pas suffi à prévenir la cystite, consultez votre médecin qui vous prescrira un traitement adapté et une analyse d’urines (ECBU) si besoin.

Ne laissez jamais traîner une cystite qui peut se compliquer d’une infection urinaire haute au niveau des reins (pyélonéphrite) dont les conséquences et le traitement sont autrement plus lourds qu’une cystite simple.

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *